Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Derniers sujets
Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier


Partagez
Aller en bas

Dure lendemain Empty Dure lendemain

le Dim 31 Mar 2013 - 3:22
Après une nuit bien méritée à la grotte par laquelle nous sommes venus, l'inventaire des vivres fut problématique. Nous n'avions plus que de quoi nous rationner pendant une journée. Le prochain village était à deux jours et demi de notre position et des cavaliers se rapprochaient de nous. Ne pouvant nous rapatrier avant l'arrivée de ces derniers, les lions blancs nous donnèrent la position d'un autre de leur point de téléportation. Le départ se fit avec discrétion vers la ville la plus proche. Sur notre route se présenta un village. Curieux nous décidions d'aller l'inspecter. A première vue il ressemblait à une grande tâche noire et au fur et à mesure de notre approche nous découvrîmes un spectacle macabre. L'intégralité de la population environ une centaines de villageois gisait calcinée au milieu du village en cendres. Les meurtriers avaient laissé leur trace par le biais d'une croix de plusieurs mètres en métal. Pour finir nous avons trouvé les restes d'une femme passée au bûché, ultime preuve du passage de la barbare inquisition. Nous reprîmes la route, la nuit j'eu la merveilleuse idée d'aller chercher un terrier pour nous trouver de quoi manger. Je ne suis pas du genre à laisser mon pauvre estomac souffrir. Au petit matin, un lapin se prit dans l'un de nos pièges. Pas le temps de le déguster, des cavaliers mystérieux étaient à quelques heures de notre position. Après un départ hâté nous arrivâmes à la ville dont nous avait parlé Clara. Ne voulant prendre aucun risque elle se déguisa en paysanne pour ne pas être reconnue, car malheureusement elle avait une sinistre réputation dans cette ville-ci. A première vue la ville n'étaient pas plus grande que la moyenne mais l'on y distinguait deux forteresses. Une dans un piteux état et l'autre en construction. Au pied de la ville était dressé un camp militaire qui accueillait une armée. Après une légère fouille nous étions dans la ville. A notre grande surprise celle-ci grouillait de vie. Des bâtiments bourgeois s'opposaient à des abris de fortune en tôle. Notre première idée fut d'aller nous remplir le ventre à l'auberge. Devant le prix exorbitant de 5couronnes la nuit et le couvert je failli faire un scandale, mais nous devions nous montrer discrets... Une fois repus, la seule chose qui nous venait à l'esprit était d'aller acheter un grand nombre de rations pour ne plus jamais connaître la fin et être paré à partir le lendemain matin. Une fois revenus à l'auberge le toxin retentit. Le son de cette maudite cloche me donna la chaire de poule, de plus les gardes prenaient place devant chaque bâtiment. Arrivèrent les mystérieux cavaliers qui chevauchaient derrière nous. Ils étaient au nombre de trois, ces personnages impressionnants étaient des membres de l'inquisition! En plus de l'inquisiteur installé dans la ville ils étaient désormais quatre prédateurs à la recherche de magiciens. Je ne pus utiliser mes sheeles chéries, tout comme les autres qui durent se retenir de toute magie. La ville était condamnée, les inquisiteurs l'avaient placé en quarantaine dans le but de trouver des adeptes de la magie dans la ville et de faire des feux de joie avec ces derniers. Le lendemain nous avons convenue que la meilleure chose à faire était de nous cacher dans les bas quartiers. Après nous être installer dans une auberge insalubre, (qu'elle horreur déjà que je n'aime pas me retrouver à l'auberge voilà que je dois dormir dans la même pièce que des pouilleux...). Lors de notre première nuit Havok se fit dérober cinq pièces d'or par un de ces truands. On dirait que la malchance le suit. Bref se montrant suffisamment intimidant il parvint à les récupérer. Je ne sais pas ce qu'avait fait Fabius ce soir là car c'est lui qui était chargé de garde, mais bon il devait encore être entrain de regarder le derrière de Clara... Maintenant il nous fallait faire un tour de repérage du château car Clara connaissait l'existence de passages secrets dans toute la ville qui pouvaient nous mener à l'extérieur de cette ville dans laquelle nous étions retenus captifs. Pas d'autre choix appart s'engager dans l'armée locale ou dans le déblaiement du château en ruine. Il fallu donc travailler... Pas question de m'abaisser à porter d'énormes pierres et me salir de terre. Je décida de bronz... euh de diriger les travaux en donnant à chacun des instructions. Le vaut rien chargé de nous payer ne voulut pas me payer, sale avar, chien de... Bon l'important était que nous avions localisé l'entrée d'un des passages sous les décombres. Le second jours nous somme retournés à notre labeur. Je rejoignit mes compagnons dans l'après midi car j'avais à faire en ville. Le passage était accessible à mon arrivée mais nous avions laissé plusieurs pierres pour le dissimuler. Nous n'avions pas nos affaires, fuir maintenant sans rations aurait été suicidaire. La nuit nous choisîmes l'auberge dans laquelle se trouvait l'un des fameux passages mais nous ne connaissions son emplacement. Après que tout le monde soit couché il était temps d'aller inspecter la cave. Y dormait l'aubergiste qui nous ayant repérer une fois que nous fument dans sa cave dégaina son épée. Sans armes nous l'affrontâmes. Ne voulant pas me blesser je laissa cette besogne aux plus combatifs comme Fabius, Havok et le colosse que nous avions trouvé au manoir. Maintenant que j'y pense c'est ce gorille qui a réveillé l'aubergiste mais son cris était étrangement féminin, hum... Une fois le tavernier neutralisé nous avions un trousseau de clef qui ne demandait qu'à être utilisé (mais Havok , un peu simplet sur le moment n'utilisa pas les autres clefs pour nous assurer une route meilleure). Nous reprîmes nos armes et ouvrîmes le passage secret dissimulé à l'intérieur d'un tonneau gigantesque. Le passage déboucha dans une salle de bal aux mille miroirs vraiment magnifique, je me voyait danser dans cette endroit luxueux. La forteresse abritant les inquisiteurs et la garnison, c'était l'endroit le plus dangereux de la ville pour nos têtes. Le plan était de passer par les jardins pour rejoindre le passage secret du chantier sans se faire repérer.

Aussitôt joué aussitôt fait Wink
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum